Films : le troisième

Publié le par Ptit-Seb

Encore une grande création artistique ! Admirez la complexité naïve du scénario, l'ampleur de l'intrigue, et les enjeux socio-culturel de la vidéo (le thème de la sous nutrition est notamment abordé de façon très dure, ainsi que l'absence du père, fréquente chez les orphelins). Les cinéphiles / bédéphiles avertis ne manqueront pas de remarquer la référence osée à un de auteurs les plus rocambolesque du siècle dernier : Hergé, que nous remercions.

Ci dessous le texte intégral, que je vous met ici vu la qualité de son assez médiocre.




-J'ai faim ! J'ai besoin de me sustenter.
-Saperlipopette ! Ne peux tu point attendre ?
-Comment le pourrais-je ? Je dois illico, et en catimini, partir en quête de la paille d'or.
-(Aparté) Après tout, je ressens moi même les affres de la famines ! Ne pourrais-je point tirer profit de ce pinguoin qui semble près à tout pour se sortir de ce mauvais pas ? (Fin de l'aparté) Pars donc ! Ton père aurait voulu que tu ramène cette paille d'or.
-Je n'ai jamais connu mon père... Je voudrais qu'il soit fier de moi ! Je vais de ce pas accomplir mon destin. L'aventure commence mon brave milou !


Sapristi ! Je suis fait comme un rat ! Me voilà enfermé par quelque individu malveillant ! Père, venez moi en aide !
-OOOOOOOOOOOOOHHHHHHH
-Merveilleux ! cette clé va peut être ouvrir la porte. Formidable ! C'est la bonne ! Par ici la sortie, que la quête commence. Tadadim...

Damned, un individu qui bloque le passage, et ce, pour m'empêcher de passer.

-Hola voyageur ! Que viens tu donc faire ici ?
-Je poursuis une quête.
-Quelle est donc ta quête ?
-La quête de la paille d'or !
-Pour passer, tu vas devoir répondre à cette énigme : qu'est ce qui brille de mille feux, et qui est disponible désormais en trois parfums savoureux ?
-Heu.. une arraignée ventriloque ? Un couscous Tchécoslovaque ? Une nuit étoilée !
-C'est faux. La réponse était la paille d'or. Tu as perdu, je te laisse donc passer.

-Par tous les pots de Nutella ! La voilà.
-OOOOOOOOOOOOHHHHHH
-Elle devrait loger dans ma malle.
C'est vraiment très lourd !

-Enfin te voilà.
-Après avoir affronté mille dangers, j'ai accompli ma quête. Voici la paille d'or. Mon père serait fier de moi.
-Je suis ton père.
-Nooooooooon .....


Publié dans La grosse marrade !

Commenter cet article