Les Profs de Sup

A l'honneur sur cette page : les profs de sup à Gay-Lu. On est pas prof en prépa impunément, quand on passe des heures à infliger au étudiants des cours de haut niveau, il faut s'attendre à ce que ceux ci relèvent la moindre erreur écrite ou prononcée. Ainsi, en souvenir de ma superbe année de prépa, je dédie cette page à mes profs, à l'incomparable Nanard ; 3,33333333 fois notre age, trois fois plus la pêche, infatigable,  à Sophie, éminente physicienne, desesperement désireuse de nous faire apprendre notre cours,  à Gilou, à Playmobile etc...

© Sophie (physicienne)
« Quand on le regarde on s’inquiète » (Sophie)
« Tu as un cerveau ?! C’est la révélation du jour ! » (Sophie)
« Maintenant on fait plus dur mais ça sera peut être plus simple » (Sophie)
« Apprendre son cours c’est lui faire subir une percolation fractale à travers les tissus de votre cerveau » (Sophie)
« Tout se passe comme si il ne se passait rien » (Sophie)
« C’est la Bogdanov culture » (Sophie)
« Des yeux pers comme la raie du mercure, bleus comme le sodium » (Sophie)
« Qu’est ce que c’est que ce b… brouhaha ? » (Sophie)
« 3 ou 50 000 c’est pareil » (Sophie)
« Ha oui 4/6 c’est 1/3 » (Sophie)
« Ne pas être en retard c’est être a l’heure » (Sophie)
«Dervieux, l'homme qui projette plus vite que son ombre... » (Sophie)
« La profonde Russie en pleine décadence » (Sophie)
« Boire c’est utiliser la gravité pour faire passer un liquide d’un potentiel à un autre » (Sophie)
« L’apensenteur » (Sophie, au tableau)
« La poudre et l’éponge c’est la même chose » (Sophie)
« Ta question elle montre l’échec… de beaucoup de choses… » (Sophie)
« Des détails qui compliquent la chose plutôt qu’autrement » (Sophie)
« Internet c’est un substrat aussi » (Sophie)
« Un carbone tétraédrique c’est un carbone hybridé SP3 » (Sophie)
« Les femmes c’est comme les singes, elles lâchent jamais une liane avant d’en avoir une autre » (Sophie)
« Bande de nains ! » (Sophie)
« PAF ! e+ + e-, deux photons à 511 Kev » (Sophie)
« On retrouve BIOT dans tout ce qui est biologie… » (Sophie)
« Ah oui, vous ne savez pas ce que c’est que des énantiomère… » (Sophie)
« Quand j’en vois qui calculent les champs B avec le théorème de Gausse, c’est moi qui me gausse ! » (Sophie)
« On est au pays d’Alice au pays des merveilles » (Sophie)
« Un exercice pour petit nain de jardin » (Sophie)
« Où est la clé ? Heu… la craie ? » (Sophie)
« A partir où vous avez le sens et la direction… » (Sophie)
« Il faut acquérir un degré d'abstraction supérieur à celui du problème posé » (Sophie)
« De plu » (Sophie) « SSSS » (la classe)
« Non mais tu sais c’est pas parce qu’on parle de chose qu’on comprend pas qu’on est très savant » (Sophie à Clément)
« Fermé, ouvert, c’est la même chose » (Sophie)
« On va rigoler… enfin non, vous vous allez pleurer » (Sophie)
« Ça veut rien dire mais c’est pas grave » (Sophie)
« Vous savez que… Enfin non vous savez pas » (Sophie)
« Tu t’en rappel  clément ? Non y’a trop d’entropie dans ta tête. Il faut que ça décante un peu. » (Sophie)
« Pour se faire qu’est ce qu’il faut faire ? » (Sophie)
« Fermé, ouvert c’est la même chose » (Sophie)
« Vous connaissez les antisèches, il va falloir passer aux anti-fuites ! » (Sophie)
« On va demander à Ducher, qui a la langue baladeuse » (Sophie)
« Ha oui mais vous aimez bien que z ça soit… Oh ben je m’en fiche » (Sophie)
« Je vous ai déjà raconté cette histoire ? » (Sophie)
« C’est grave » (Sophie)
« Vous êtes illettrés vous » (Sophie)
« Vous ne maîtrisez pas le langage » (Sophie)
« Je suis en train de faire un cours de physique » (Sophie)
« Je ne suis pas en train de dire n’importe quoi » (Sophie)
« C’est fabuleux et vous ne vous en rendez même pas compte » (Sophie)
« Vous ne voyez même pas combien c’est beau » (Sophie)
« Le tympan qui claque, les yeux qui s’arrachent et tout » (Sophie)
« Paf ça explose » (Sophie)
« C’est horrible, c’est franchement horrible » (Sophie)
« Ça pète aussi » (Sophie)

J'ouvre une petite parenthèse pour préciser qu'a la fin du cours ou ces dernieres phrases ont été prononcées, une élève a fait un malaise. Il s'agissait des effets de la pression sur un plongeur qui remonte a la surface sans passer par les paliers de décompression... Interdit au moins de 16 ans.

« Un gaz parfait est un gaz, on l’a peut être déjà dit » (Sophie)
« Je sais dire merveilleux en Chinois, vous imaginez bien que c’est pas à vous que je vais le dire… » (Sophie)
« Strabilotez avec parcimonie » (Sophie)
« Tout ça c’est du blabla » (Sophie)
« Question à 3 sous » (Sophie)
« Langue au chat ? » (Sophie)
« Et la on applique la formule magique : demerden zie zich » (Sophie)
« Et maintenant c’est extirpez vous d’un trou noir zie zich » (Sophie)
« It is la même chose complètement » (Sophie)
« Pas de d sinon je vous envoie à l’enfer des mathématiciens » (Sophie)
« +mgz plus constante avec z vers le haut », tout ça en un seul mot bien sûr » (Sophie)
« Est-ce que la réaction peut s'annuler, bande de nains ??? » (Sophie)
« Vous entendez le chant des sirènes qui dit « énergie cinétiiiiiiique » (Sophie)
« Vous êtes des femto-élèves » (Sophie)
« On continue ou on joue au trivial poursuite ? » (Sophie)
« Les dents de l'examinateur sadique vont s'aiguiser, et il ne fera qu'une bouchée de vous. » (Sophie)
« Votre cerveau est tel le Kalahari : les infos s'y perdent comme les eaux du fleuve Okawango. » (Sophie)
« Ne vous noyez pas dans un dé à coudre » (Sophie)
« Quelle heure est-il ? Vous répondez « rouge ». Je vous ai demandé l'heure, pas la couleur ! » (Sophie)
« Donc B il sait pas trop : est-ce que je vais avec mon ex, ou alors avec mon nouveau ? Ca pourrait faire l'objet d'un film ça ! » (Sophie)
 « Il vient faire quoi ici le C4H10 ? » (Un élève) « Ben tu lui demandes. » (Sophie)
« Ah, ça, vous aimez piétiner la gadoue ! » (Sophie)
« Marie Curie n'était pas la sauce d'accompagnement du poulet. » (Sophie)
« On essaye de ne pas donner le permis à des chauffards, mais apparemment, pour le bac, ils font pas pareil. » (Sophie)
« Pour savoir si un extraterrestre peut trinquer avec vous, demandez-lui de sortir son tire-bouchon » (Sophie)
« Fatal error !! Et pas de reset possible ! » (Sophie)
« Vous ne pouvez pas imaginer la malhonnêteté d'un candidat qui cherche à tout prix à démontrer une formule... » (Sophie)
« Si vous prenez vos notes proprement, c'est pour que les archéologues puissent les lire quand il les découvriront ?? » (Sophie)
« Bon là, on prend un canon pour tuer une mouche. » (Sophie)
« Les deux premières questions, c'est bateau ; la troisième c'est ciseau » (Sophie)
« La méningite c'est beaucoup plus sournois que les alligators » (Sophie)
« Y'avait pas Brigitte Bardot au XIXème siècle pour protéger les animaux. » (Sophie)
« Où que je la mette la craie, c'est toujours une craie. » (Sophie)
« Le vide intersidéral est plus vide que tous les vides que vous savez faire. » (Sophie)
« Le but ce n’est pas de faire des acrobaties sur un fil en jonglant avec des assiettes. » (Sophie)
« L'indice de réfraction différent entre l'air et l'eau est à l'origine du mythe du pêcheur marseillais. » (Sophie)
« La réaction du vide, ça s'appelle « l'effet Casimir ». (Sophie)
« Quand le papillon bat de l'aile à Ouagadougou, la queue de cheval à Romaric se soulève. » (Sophie)
« Le requin est un animal sympathique, c'est pas comme le dauphin. » (Sophie)
« C'est pas un chipotage de notation, ça a un sens intrinsèque et fort derrière ! » (Sophie)
« Vous ne serez jamais un chef d’œuvre ni connu ni inconnu ; et oui désolé » (Sophie)
« Moi je suis très très pessimiste » (Sophie)
« Je vous prédit que vous allez avoir des super mauvaises notes » (Sophie)
« Vous allez tomber de très haut. C’est très bien si vous vous plantez. Faut juste avoir un peu mal. » (Sophie)
« Ça c’est rédhibitoire, c’est rédhibitoire, c’est rédhibitoire » (Sophie)
« Ecoute je te le dis franchement devant témoin je ne fait plus rien pour toi. » (Sophie à Clément)
« Y’en a ils ont tendance à prendre mes paroles… hein, franchement. » (Sophie)
« Autant aller… je sais pas quoi faire. » (Sophie)
« Un chat c’est un chat ce n’est pas une grenouille » (Sophie)
«Vous vous mélangez les chats et les grenouilles. » (Sophie)
« Quand je vois ça je me dit que je vais aller peigner des girafes ; au moins je perdrais pas mon temps » (Sophie)
«Qui connaît son cours ? J’ose espérer qu’il y en a au moins deux de façon à ce que ça fasse un pluriel » (Sophie)
« C’est d’une simplicité puérile même Dervieux arrivera à le faire » (Sophie)
« Je crois que j’ai dit une connerie » (Sophie)
« J’ai dit une connerie mais j’en suis pas sure… » (Sophie)
« Vous êtes bébés franchement… » (Sophie)
« Que vaut une différentielle de Toto ? » (Sophie)
« Pourquoi vous brouhahatez ? » (Sophie)
« Là bas c’est très intéressant vous avez de la contrebande de tout » (Sophie)
« Si les hommes politiques avaient la notion de l’entropie, ils raconteraient peut être pas toutes les conneries qu’ils racontent » (Sophie)
« Tu vas péter l’entropie, tu va exploser les compteurs » (Sophie)
« Il râle des fois non vous avez pas remarqué ? » (Sophie)
« Faut pas faire reset [risette] » (Sophie)
« Quand tous les chinois auront une voiture, faut changer de planète » (Sophie)
« Le problème c’est qu’il va y avoir un problème » (Sophie)
« Vous allez me dire ‘oui quand même’, ben si ! » (Sophie)
« Les batteries c’est nul » (Sophie)
« Ce n’est pas en cherchant à améliorer la bougie qu’on a découvert l’électricité » (Sophie)
« Votre cerveau c’est le delta de l’Okawango, tout rentre, rien ne sort et quand on ouvre c’est le désert » (Sophie)
« Si tu t’électrocute avec ça c’est que… t’as pas de chance (Sophie)
« Ils sont idiots mais ils sont admissibles à des concours ou vous serez jamais admissibles » (Sophie)
« Mais c’est n’importe quoi, quoi ! (Sophie)
« Il [l’inspecteur] devrait travailler pour voir comment ça se passe » (Sophie)
« Masse molaire : 18g » (Sophie)
« Le temps est toujours dans le sous espace imaginaire parce que c’est réversible ; c’est la flèche du temps » (Sophie)
« C’est simplement pour vous montrer que c’est compliqué mais vous allez voir c’est très facile » (Sophie)
« On dit toujours la mécanique quantique on y comprend rien c’est complètement abscond ; oui ! » (Sophie)
« Si on peignait la lune en noire elle serait encore plus brillante » (Sophie)
« Ce qui est incroyable c’est que ça marche très très bien » (Sophie)
« Vous préférez que je prenne E positif ou négatif ? » (Sophie)
« C’est presque le nirvana là il va plus se sentir » (Sophie)
« Ça c’est puissant quand même. » (Sophie)
« C’est ce qui fait la force de son raisonnement qui par ailleurs est complètement faux » (Sophie parlant de Bohr)
« On peut quantifier la projection du mouvement de la quenouille » (Sophie)
« C’est peut-être un petit peu abscond mais je rassure tout de suite Yvan : il va faire beau. » (Sophie)
« Je suis bête, je suis le truc » (Sophie)
« Vous êtes tous des fermions » (Sophie)
« Enfin bon c’est horrible » (Sophie)
« -ce n’est pas du tout radioactif –Bon ben alors salut ! Je m’en vais parce que vous allez rien voir.» (Sophie parlant de procédés médicp-physiques)
« Klechkowsky ça s’écrit comme ça se prononce » (Sophie)
« Ça c’est de l’enseignement débile » (Sophie, parlant de son cours…)
« C’est une règle de Super Hund » (Sophie)
« J’espère que je ne raconte pas de bêtise » (Sophie)
« Je suis nulle c’est incroyable, je confond l’astate et l’actinium… » (Sophie)
« C’est pas grave ça arrive… faut arrêter de fumer » (Sophie)
« On s’est bien marré ce soir là, on était bien bourrés d’ailleurs… » (Sophie)
« Le jour où un prix Nobel débarque à Limoges tout le monde est en transe » (Sophie)
« Parler à des gens qui broubrouhent… ça vous ferait les pied un peu » (Sophie)
« A pardon je l’ai écrit en Anglais » (Sophie)
« On va énoncer des règles pour juste après faire autrement » (Sophie)
« La j’ai vachement fait avancer le Schmilblick » (Sophie)
« Un élève brillant n’est qu’une source secondaire de génie » (Sophie)
« Taratata ! la poussière de diamant c’est noir » (Sophie)
« Il a eu un trait de génie, un éclair, il a lâché toute son énergie, son seul photon » (Sophie)
« Je suis emplie d’aise ! » (Sophie)
« Le plastique comme son nom l’indique est une matière plastique » (Sophie)
« Vous connaissez rien… » (Sophie)
« Vous avez pas de bijoux en oxidriène ( ?) ? » (Sophie)
«  La c’est parce qu’il a l’esprit déformé » (Sophie)
« Des électrons baladeurs » (Sophie)
« La règle c’est ‘connaître la chimie’ » (Sophie)
« Je considère que ce n’est pas un cours a votre niveau » (Sophie)
« Ça rend services aux gens qui connaissent la chimie, c'est-à-dire pas vous » (Sophie)
« Je suis pas du tout d’accord avec ce que je raconte » (Sophie)
« C’est atroce » (Sophie)
« Votre cerveau c’est le trou noir de la connaissance » (Sophie)
« Mes pauvres amis que voulez vous que je vous dise ? » (Sophie)
« Le temps perdu ne se rattrape jamais » (Sophie)
« C’est pas une vahiné Nathalie, mais je suis sure qu’elle fait de très bon massages. » (Sophie)
« Le plan de ces deux sphères… » (Sophie)
« L’espace des phases pfff… oh la la » (Sophie)
« On va essayer de couper la poire en deux… bon en quatre » (Sophie)
« Non seulement vous n’avez pas de cerveau, mais ce que vous pourriez faire même sans cerveau, vous le faites pas » (Sophie)
« Peu importe je m’en fou si ça s’trouve il est mort » (Sophie)
« Qu’est ce qui provoque ce brouhaha ? Le moment dipolaire ? » (Sophie)


© Playmobile (prof d'Anglais)
« Je te conseil d’investir dans un dictionnaire, ça t’éviteras d’inventer des néologismes sauvages » (Playmobile)
« Non mais t’es beside of the point toi ! » (Playmobile)
« Romaric, welcome to the real world ! » (Playmobile)
« Martial danse en solo » (Playmobile)
« La vrai nature de Martial c’est quand même le sexiste ! » (Playmobile)
« Vous le valez bien » (Playmobile)
"T'es en freestyle Sébastien ?" (Playmobile) (Je traduis : "Eh bien Sébastien, tu n'as pas préparé ta version ? C'est vraiment déplorable car cette préparation est fortement utile et sera bénéfique pour ta maitrise future de la langue !)

© Gilles (prof de SI)
« Ça va être un doigt Belge ; il sert qu’une fois » (Gille, en parlant d’un vérin…)
« Vous l’écrivez noir sur blanc en rouge » (Gille)

© Lexpert (Prof de français)
« Des filles publiques de bas étage, des ribaudes » (Lexpert)
« La cristallisation du désir » (Lexpert)
« Son entourage subit la Quichotisation » (Lexpert)
« Les basques se laissent pas faire et sont dangereux avec leurs bombes » (Lexpert)
« L’épisode de la guerre des moutons » (Lexpert)
« Dans le deuxième tÔme… » (Lexpert)
« Des moulons » (= moutons + moulin) (Lexpert)
« Une réponse de Normand » (Lexpert)
« Don Quichotte vit de manière quotidienne » (Lexpert)
« Elle sait pas très lire » (Lexpert)
« C’est complètement périmé comme théorie » (Lexpert)
« Les termes de Malebranche sont périmés » (Lexpert)
« Exit les femmes parce qu’elle ne sont pas trop intéressantes » (Lexpert)
« Pour terminer avec ce point et puis après je vous largue… » (Lexpert)
« Ça peut pas se corriger, si vous êtes une femme par exemple » (Lexpert)
« Vous naissez femme, vous n’y pouvez rien. » (Lexpert)

© Biardeau (colleur de français)
« T’as pris quoi avant de venir, il t’en reste ? »

© Nanard (prof de math)
« Vous l’avez fait l’an dernier ceux qui l’ont fait » (Nanard)
« ça va oui ??» (Nanard)
« ça va oui ??» (Nanard)
« ça va oui ??» (Nanard)
« ça va oui ??» (Nanard)
« ça va oui ??» (Nanard)
etc...
"bon allez là comme ça oui alors !!"
"tu fais ce que tu fais !!"
"tu te dépêches un peu oui ou non !!"
"tu casses ta craie ? pffffffff"
"tu peux dire les choses ?"
"constamment, hein !"
"c'est pénible vraiment !"
"tu va dire les choses oui ou non ??"
"bon tu viens te mettre là maintenant j'en ai assez et c'est définiment jusqu'à la fin de l'année" (le 07/02/07 à clément. Il est à noter que la migration klemsienne a pris fin des le cours suivant, le lendemain après midi.)
"bon tu arrêtes de marteler constamment !"
"vraiment....vraiment hein !"
"c'est ça ou c'est pas ça ?"
*
"c'est celui la ou celui ci ?"
un éléve : "celui la ?"
nanard : "non c'est cui ci" (en montrant celui la, le même que montrait l'éléve)
*
"on l'a fait en pagaille ça"
"c'est pas su !!"
"c'est du cours ça, c'est pénible hein ?"
"bon ça va oui, ça y est !!"
"bon tu fais cque tu veux mais lui y comprend pas"
En informatique : "ça veut dire quoi content  ?(pronciation française made in nanard), un éléve : "happy ?", N : "non content !!!" E : "...., ha content !" (pronciation anglaise), N : "quoi ?, tu sais pas ?, ça veut dire contenu, pffffffff"
"Bon... allez 5 ça suffira" (en colle...)
"tu veux te dépêcher un peu oui ou non ?"
"bon ça suffit tu passes ici ! oui toi ! si t'as rien d'autre à faire !"
"bon Ganet... on a quoi comme feuilles d'exercices... bon tu vas au CDI et tu reviens à 4h en les ayant fait... si ça t'intéresse pas !"
"faut pas dire qu'on l'a pas fait ça !"
"bon c'est... c'est bien c'est très bien !" (après une demi heure de torture d'un élève au tableau)



Voila, merci à tous ces profs dont les enseignements, bien que j'ai changé de voie, me sont très profitables, et qui se sont même (parfois) révélés passionants. Je vous mentirais en disant que je rêve encore d'espaces vectoriels et de différentielles, mais ce qui est surprenant c'est que ça permet de comprendre des choses qui ne sont ni des maths ni de la physique. Si un  jour je suis ministre (allez savoir !), je me souviendrais de l'entropie et de l'électricité dans les cuisses de grenouilles.