The story of my life Saison 2 épisode 1

Publié le par Ptit-Seb

 

J'ai décidé de redonner un peu vie à "Seb, c'est bien". Pourquoi ? d'abord parce qu'en relisant quelques pages, bien que certains articles soient décidément très mauvais, je me suis fais rire tout seul. Et vous n'imaginez pas la satisfaction que cela peut procurer à un narcissique comme moi. Et puis ensuite parce que le précédent article a donné lieu a quelques supplications (deux en fait...), m'appelant férocement à revenir.  Me revoilà. 

 

Me revoilà à cette période pourtant difficile, où alternant entre toutes les échéances du premier semestre, le début du second, et l'arrivée imminente des candidatures en Master, je serais mieux inspiré d'aller réviser ma gestion de portefeuille. Notez qu'une note inférieure à 7.25, qui n'est pas inenvisageable au regard de ma non-passion pour la finance de marché, m'entraînerait tout droit au rattrapage de septembre, ce qui me mettrait un sacré bâton dans les roues pour la suite de mes projets. 

Candidatures en master disais-je, qui sont imminentes, et qui représentent un choix stratégique considérable.

Tout d'abord, arrive à grand pas le moment ou je devrais mettre une photo de moi en cravate sur mon profil facebook, vérifier mes paramètres de confidentialité (d'ailleurs j'ai une anecdote à ce sujet), et espérer très fort que mon blog restera introuvable par les recruteurs/profs. D'ailleurs, c'eût été une très bonne raison de faire profil bas et de laisser dépérir cet espace.

Choix stratégique également car limité à deux. Deux candidatures possibles à l'ensemble des master 2 de Dauphine. Auxquels s'ajoute quelques alternatives : les écoles, la césure, et les deux Master bonus, réservés aux dauphinois. Mais que choisir ? Viser haut et risquer de n'avoir que.. rien ! Ou viser bas mais passer, peut-être, à coté d'une opportunité. 

J'ai l'air d'hésiter comme ça, mais il n'en est rien, ma stratégie est déjà toute prête. Je vais viser haut. Après tout, il suffit de prendre une assurance ! Et puis, je vous réserve potentiellement des surprises... 

 

Après avoir installé ce suspense intenable, je vais parler de complètement autre chose. J'ai évoqué une anecdote facebookienne, et je voudrais la dénoncer haut et fort afin que les coupables soient pendus haut et court. récemment, ayant finis, au bout d'un an, par avoir un compte informatique à la fac -et donc, au bout d'un an je le répète, à avoir accès aux cours et ressources en ligne, j'ai pu m'inscrire sur le réseau "Dauphine" sur facebook. Il est très naïf de penser que ce réseau peut être aussi étendu et puissant que celui des grandes écoles, mais, il faut un début à tout, peut être que mon inscription créera une émulation inatendue ! 

Toujours est-il qu'un peu plus tard, je jette un oeil sur mes préférences de confidentialité. Et là je constate un léger changement. Sur toutes les rubriques, que j'avais réglé sans pitié sur l'option "friends only" (oui mon profil FB est en anglais, ça fait plus businessman), le choix avait été automatiquement changé en "friends and network" lors de mon inscription au réseau. Un détail qui signifie que tous les dauphinois inscrit à ce réseau, profs comme étudiants, avaient accès à la totalité de mon profil sans que j'en sache rien. 

Ce n'est évidemment pas la première fois que ce genre de choses arrive, mais c'est révélateur de beaucoup de choses.

 

Bonne soirée !

 

Publié dans Moi et le monde autour

Commenter cet article

Clément 07/02/2011 15:37



Bon courage à toi pour cette période difficile ! Tu vas y arriver !