Poésie...

Publié le par Ptit-Seb

... mais en patois ! Et oui, on est jamais à court de surprise sur mon blog ;)

 J'ai lu ça dans un bookin... et il faut dire qu'il ne colle pas mal à la situation. La traduction un autre jour ;)



Oh Lemouzi, douss' encontrada,
Terra de gloria e de beutat,
Lous qui chas tu treva e s'agrada 
Counes segur la libertat.
Ieu toun efan vais tu souspire
Souhe de tu, la nueg, lou journ,
E te regrete et te desire !
T'amere, t'ame e t'amarai toujourn.

Paris a prou de miravelhas,
Tout lei sobrounda, e lei resplan.
Qual brut me fai dinz las aurelhas !
Sembla la mar al flot gisclan.
Del Lemouzi pus Ieu m'enspire ;
Sa souvenensa es moun sujourn
Que lou regrete e lou desire !
L'amere, l'ame e l'amarai toujourn.

Nissa a la flour, Rouan a la pouma,
Bordeus lou vi, Nanta lou mial...
Moun Lemouzi, ne sauriatz couma,
A lous produchs d'un double cial ;
Porta de gracia, oun que se vire,
Aco del Nort e del Mietjourn
Si lou regrete, e lou desire !
L'amere, l'ame e l'amarai toujourn.

Qu'ei lou païs de la moutanhas,
e dels valouns , e dels pilous !
Qu'ei lou païs de la chastanhas,
E dels razins, e dels melous !
Drolles d'alen, sabetz sourire,
E saludar, e dir bounjourn !
Ah ! Lei regreten, e lei desire !
L'amere, l'ame, et l'amarai toujourn.

L'ome aici-ses es de passada ;
N'en sobra res, res benabel.
Vequi lou founs de ma pensada :
Junger moun bres e moun toumbel.
Pot m'arribar que mais de pire,
Mas de racar parier sejourn ?
Aitan regrete, attan desire.
L'amere, l'ame e l'amarai toujourn.

Publié dans Tordu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article