Entretien d'embauche, mode d'emploi à 3 francs.

Publié le par Ptit-Seb

Vous l’attendiez tous avec impatience, le voici enfin : un article constructif, autant que possible en tout cas. Ceux qui suivent mes péripéties régulièrement savent que je suis depuis le mois de mai en recherche d’un contrat d’apprentissage. Voilà qui est fait ; suite à un bon nombre d’allers-retours à Paris, des heures de trains, de métro, de RER, de tramway, avec quelques centaines d’euros de  train et un paquet de points accumulés sur ma carte smile, j’ai trouvé un apprentissage, et un appartement. Mais là n’est pas le sujet, je voulais plutôt vous parlez des moult entretiens que j’ai subit ces derniers temps. Voici donc le bilan que j’en dresse, en exclusivité, pour vous !

1/ Un entretien, c’est pas cool. Ben oui, on l’attend avec impatience, mais quand on l’a  on le redoute. Un entretien c’est une bonne dose de stresse à chaque fois, auquel s’ajoute celui de trouver le lieu dans une ville inconnu, du train en retard, du nœud de cravate mal fait…

2/ Un entretien, ça se prépare. Et là encore, c’est pas la joie. Essayer les costumes la veille, c’est plutôt marrant, acheter les billets, ça se fait. Mais alors, apprendre des tas de chiffres et de réponses bateaux à ressortir à un RH qui entend les mêmes banalités toute la journée, c’est beaucoup plus fastidieux. Connaître les chiffre d’affaire, résultats, annuels, taux de croissance de la boite qui finira par te dire que tu n’es pas pris, arf !

3/ Un entretien, on apprend sur le terrain. La différence est flagrante entre celui que j’ai passé  à Dauphine, tremblant comme une feuille morte un soir de mistral, ou j’ai mis trois minutes à trouver la réponse à la question « pourquoi cette  majeure ? », et celui d’aujourd’hui même  où les réponses sortaient naturellement, alors même que mon interlocutrice se révélaient beaucoup plus curieuse que les précédents. Comme quoi tout est possible. Il faut juste admettre qu'on va planter les premiers entretiens (... ou pas). 

4/ Finalement un entretien, c’est comme un oral, sauf que les réponses sont assez faciles à trouver, le tout étant de faire au préalable une réelle introspection, et répondre avec franchise.  La difficulté résidant dans le fait qu’a un oral d’examen, on connaît la réponse, le tout étant de la formuler, alors que face à un RH, difficile de savoir ce qu’il veut entendre et voir.

Mes conseils pour ceux qui seront par la suite confronté à cette épreuve physique et intellectuelle :
-Bien préparer son entretien à l’avance
-Ne pas tenter de découvrir un nouvel itinéraire pour se rendre sur  place (croyez en mon expérience douloureuse),
-Ne pas marcher deux heures en ville avant l’entretien avec des chaussures qui te font des ampoules…
-Ne pas croire que certaines questions sont anodines,
-Ne pas stresser (quel conseil nul, on sent que je n’ai plus d’inspiration !),
-Se munir d’un panneau « aveugle, sourd et muet » dans le train pour éviter la conversation d’un importun avant l'entretien,
- Ne pas mettre une chemise à manches longues en plein mois d’août.


Voilà, je m’arrêterai là, pour le reste… démerdez vous ;)




En tout cas, c'est fait, j'ai un appartement (pas encore signé mais bon...), un boulot (pas mal payé) à deux pas de l'appartement sus-nommé, et j'ai fêté ça ce soir avec un petit barbecue bien sympatique, et une descente de la Vienne nocturne, sous un ciel magnifique. Regarder les étoiles filantes, allongé sur un kayak, c'est vraiment unique, idyllique.

Publié dans Moi et le monde autour

Commenter cet article

Alexis 27/02/2010 19:28


Il y a de très bons conseils dans votre article surtout concernant la préparation avant un entretien d'embauche.

Bonne chance avec votre nouvel emploi !

Alexis du site:
http://www.reussir-entretien-embauche.com/


Ptit-Seb 28/02/2010 13:46


Merci :-)

Je jetterai un oeil à votre site avant mes futurs entretien !


liloo 17/08/2009 11:46

Euh... juste pour dire...on est passé à l'euro ! :D

Gérard 13/08/2009 22:09

Pour le coup des chaussures à Paris, je m'en souviens ^^Je m'étais bien amusé ce jour là ! (Pas toi je pense...)