Citations de profs

Publié le par Ptit-Seb

Je n'ai point dérogé cette année à mes habitudes, et j'ai soigneusement noté sur mes cours les phrases cultes proférées par mes profs dans leurs grands moments de délire. Voici la rubrique de Monsieur T. professeur de droit fiscal aux positions politiques forts surprenante, mais très intéressant et intarissable sur l'histoire de France et de Limoges. Il tuerait père et mère pour un bon mot, et en voici quelques-uns :

"La démocratie a ses bons cotés malgré tout"

En parlant de Dati : "Laporte n'est pas le père de l'enfant c'est déjà quelque chose"

"On va citer la constitution, mais c'est pas grave, vous pouvez rester assis"

En parlant de lui : "Le maitre vénéré..."

En parlant des révolutionnaires : " "La liberté ou la mort..." en général c'était plutôt la mort"

"Quelle belle journée ! Je suis très content de vous voir les enfants"

"Etant déjà un prince charmant, je ne pense guère être changé qu'en crapeau"

"Je suis donc encore draguable"

"Moi je m'éclate ce matin ça se voit ? Youhou !"

"Rien ne vaut une bonne maladie mortelle"

"Vous êtes bien gentils de sourire à mes fadaises"

"Ma sainte mère..."

"Revenons en à Christophe" (nos sourires ont failli s'etteindre, croyant qu'il allait dire, après une longue parenthèse, "revenons en au cours". Une telle banalité eut étée indigne de lui).

"Cette partie du cours est parainnée par Leonardo Dicaprio"

Publié dans La grosse marrade !

Commenter cet article