Démocratie ?

Publié le par Ptit-Seb

Plus je lis d'articles sur ce qui s'est passé cette semaine à l'assemblée nationale, plus je vois les vidéos des "débats", des réactions d'un coté ou de l'autre, plus je commence à être remonté.

Résumons. Depuis le début du mandat de Sarkozy, les réformes s'enchainent. Le débat semble bloqué, du fait d'une gauche qui a été absente pendant un moment, et du mépris permanent (et je ne crois même pas être trop subjectif en disant cela) de l'UMP envers toute action ou proposition de l'opposition. (ça fait beaucoup de "tion").

Des débordement ont eu lieu à l'assemblée nationale lors des débats pour la modification du règlement de l'assemblée, en particulier à propos d'un article qui instaurait une limite au temps de débat, limite au dela de laquelle il devenait impossible de défendre les amendements.

La volonté de poser une limite aux amendements, malgré leur importance démocratique, pouvait se comprendre : leur utilisation est parfois détournée, comme le montre cette vidéo, fort bien faite. On y sens tout l'humour de nos représentants, et au passage on se marre un coup en voyant Arnault Montebourg jeune.




Cette obstruction a été tour à tour pratiquée par un camp et dénoncée par l'autre. JM Ayrault en est l'exemple parfait sur cette vidéo : on l'entend dénoncer alors que la gauche était majoritaire, ce qu'elle pratique aujourd'hui. Enfantillages alors ? Un discours de Henri Emanuelli, député socialiste et ancien président de l'assemblée nationale explique le pourquoi de cet usage abusif des amendements.



C'est un peu ridicule qu'il faille en arriver là, et on peut comprendre l'envie de la droite actuelle de mettre un terme à ces pratiques, mais, si vous jetez un oeil aux autres vidéos sur le sujet, vous reconnaitrez que l'attitude du président de l'assemblée est assez inadmissible, et que le dédain avec lequel les représentants de la majorité considèrent systématiquement la gauche est assez choquant.

***

On peut ajouter qu'au moment même où la droite française tente de museler la gauche, les démocrates américains, en la personne de Barack Obama, tendent la main aux républicains pour les associer à la relance de leur pays.
Ajoutons que l'on ne sait toujours pas si Obama sera a la hauteur des espoirs qu'il a soulevé, mais que les débuts sont encourageants. La fermeture de Guantanamo et des prisons de la CIA, des mesures en faveur de l'avortement, voilà qui ne sortira pas le monde de la crise, mais qui a une importance en terme de droits de l'homme.

Commenter cet article

Gérard 25/01/2009 12:32

Moi aussi je veux sortir de la prise !!