Ségo VS Martine

Publié le par Ptit-Seb

Rapidement un petit commentaire sur le feuilleton du PS, qui décidément n'est pas terminé. Certes, Martine a gagné, mais Ségo n'en a pas fini avec elle. A force de trop vouloir préparer sa prochaine présidentielle, elle est déjà en train de la perdre. Car il y a fort à parier que quand le candidat socialiste se trouvera face au candidat de l'UMP, probablement Nicolas une nouvelle fois, celui ne se privera pas de lui demander ou se trouvait la gauche quand lui, président de droite, mettait en place un plan de relance keynésienne (qui, soit dit en passant, me parait plutôt pas idiot). Et cet argument, il l'utilisera quel qu'en soit le bilan, car comme on l'a déjà vu, les bilans catastrophiques ça lui réussit, il n'y a qu'à voir ce qu'il a fait en tant que ministre de l'intérieur.
Mais pendant ce temps que font les socialistes ? Citons Le Monde : "Le camp Royal a déposé samedi une demi-douzaine d'amendements, notamment sur le mode de désignation du prochain candidat à la présidentielle et les alliances électorales : tous ont été retoqués. " Eh oui, le PS s'occupe toujours de sa prochaine défaite.
Par contre, comme le fait remarquer François Bayrou, quand l'audiovisuel publique perd son indépendance, discrètement -car quoi de mieux qu'une bonne crise pour faire passer tranquillement des lois "moins importantes" ?- le PS n'est pas là pour s'opposer.

Voilà où on est au PS, les divisions demeurent, son retour sur des sujets plus importants se fait toujours attendre. Les socialistes espéraient un rassemblement avant leur congrès, il ne s'est jamais fait, maintenant ils l'espèrent avant la prochaine présidentielle... Je parierai fort qu'en 2011 le débat au PS doive départager un bon nombre de candidats. risquons nous à faire une liste : Martine Aubry, Bertrand Delanoë, Ségolène Royal, François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius, et je dirais même : etc...


PS Post Scriptum : pas le temps de me relire, je vous laisse les fautes ;)



Commenter cet article

Shrek 07/12/2008 20:47

Je corrige les fautes que je vois: dernier paragraphe Voilà où on EN est au PS ; espèraient avec un accent grave.