Estivada

Publié le par Ptit-Seb

Un si bon week-end... Il faut que je vous le raconte !

Qui ?

Antonin, son père, moi.

Comment ?

Un camion, équipé pour rouler, dormir, et manger.

Où ?

Rodez, en Rodézie (ou Aveyron (12))

Pourquoi ?

Le festival ESTIVADA.

C'est quoi ?

Un festival autour de la culture occitane : son histoire, sa musique, ses traditions... A travers des conférences, des concerts, des bals, des exposants... Et ça vaut le détour.

Raconte nous !!!

Nous sommes donc arrivé vendredi soir aux alentours de 21h30. Après avoir garé le fourgon dans une petite impasse (et pourtant quelle circulation !) on est allé directement sur le lieu du festival. Le temps de faire le tour des stands, d'écouter le deuxième concert de la soirée (plus bruyant que musical), de tester des jeux en bois avec une toupie et des quilles, de repérer les jolies filles (et croyez moi j'y retournerais rien que pour ça ! ;-) ), de boire une petite bière, et nous avons rejoint la salle des fête ou avait lieu le cabaret. Le cabaret c'est en fait une scène ouverte où peuvent jouer ceux qui le souhaitent. On reste évidemment dans le traditionnel, la musique des régions occitanes. Donc des bourrées (pas très conventionnelles selon Antonin), des Scottish (orthographe ?) etc... L'occasion pour moi de commencer à m'initier à tous ces rites et ces danses qui font parti de l'histoire de ma région, folklore et que je connais si peu. Ajoutons qu'Antonin ainsi que Guy sont des mines d'informations quand il s'agit de musique, de violon, de chabrette, d'accordéon etc...



Le groupe Chabrier


Après une courte nuit sur un matelas à 50 cm du plafond, nous voilà repartis pour une conférence. Je serais bien incapable de vous dire de quoi elle parlait, je me suis à moitié endormi... Il faut dire que le conférencier, assez soporifique, nous parlait de poèmes occitans, traduits en Anglais... Ne parlant ni Anglais ni Occitan, ça n'était pas facile.



Jan Dau Melhiau, Olivier Peirat.




L'après midi, programme varié, et chargé. D'abord un petit concert du groupe Chabrier : violon, alto, percussions, chabrettes et chant, avec notamment le prof de violon d'Antonin. Ensuite, Jan Dau Melhiau, accompagné par Olivier Peirat, nous a interprété des chansons de troubadours. Très belle voix, incontestablement, mais ce genre de chansons... il faut aimer ! On a ensuite filé vers la salle des fêtes ou avait lieu le concert de Sol i Serena, un groupe Catalan. Là, ça valait vraiment le détour. La musique était très sympa, bien jouée, et dynamique. La chanteuse avait une magnifiquement belle voix, et le groupe occupait très bien la scène. Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est la contrebassiste. Plus petite que son instrument, elle semblait danser avec lui au rythme des basses qu'elle jouait si bien. C'était d'autant plus sublime que le mouvement des mains à la contrebasse est toujours extraordinaire. Vraiment beaucoup de style ! Promis, si je trouve le CD, je l'achète.






Sol i Serena




Vint ensuite l'heure de dîner, pour mieux repartir le soir pour deux nouveaux concerts. Personnellement j'étais plus emballé par la demoiselle devant moi que par le concert lui même, pas franchement enthousiasmant. Mais bien joué si on en croit nos musiciens.
Mais avant cela une petite anecdote : alors que les nouilles étaient en préparation, il vint à l'idée d'Antonin de sortir son violon. Dans le parc juste à coté, un petit groupe de jeune était assis autour d'un bon paquet de bière, de coca et de Whisky. L'un d'eux s'approche et demande à Antonin s'il peut venir jouer plus près d'eux. Antonin s'exécute avec plaisir, et Guy le rejoint rapidement avec l'accordéon. Cela a duré une bonne demi heure pendant laquelle les jeunes ont écouté avec plaisir, ne cachant pas leur admiration pour nos deux musiciens. Même l'arrivée de deux minettes qu'ils ont invité à les rejoindre a à peine détourné leur attention. Nous sommes ensuite allé mangé, après qu'ils ont tous essayé l'accordéon et remercié vivement Antonin et son père. Après le repas, juste avant de repartir, on recroise ces jeunes, dans un état d'ébriété plus avancé qu'auparavant. Ils sont donc revenus vers nous et ne tarissaient pas d'éloges sur l'accordéon, le violon, le talent d'Antonin et de son père. Ils l'ont dit eux même : "je kiffe carrément plus que la musique qu'ils passent en boite tsé !" Notons au passage que l'un d'eux m'a proposé de chanté puisque je ne jouait pas, mais comme ils avaient l'air sympa, je me suis abstenu.

Revenons en à nos moutons avec une autre anecdote : durant un de ces concerts, nous faisions le tour des exposants, et une charmante vendeuse m'a proposé un rubicube porte clés aux couleurs de l'Occitanie. Elle m'a dit la chose suivant : "achète le ça séduit les filles !". J'en restai bouche bée ! Réalité ou argument de vente ? Affaire à suivre... (Je dis ça parce que moi je sais faire le 3x3x3 et le 4x4x4. Alors, pas séduites ? =D )



Le festival s'achevait par un bal folk dans la grande salle des fêtes. Il était animé par deux accordéonistes : une belge et un catalan. C'était vraiment une chouette ambiance : on retiendra les
cercles circassiens (pour lesquels j'ai un peu improvisé), le vieux raleur qu'on a failli pousser à bout mais qui nous a bien fait rire, les deux chanteuses du groupe Sol i Serena qui se sont avérées être d'excellentes danseuses, et les bières, toujours là pour animer une soirée. Le dimanche retour en Limousin après une petite visite de Rodez pour trouver une boucherie. (remarque touristique : les bouchers sont durs à trouver, mais très sympathiques : il nous a fait cadeau de 2 centimes sur les tranches de jambons).



Ce week-end, outre qu'il m'a fait partir un peu en vacances, m'a en plus donné envie de découvrir un peu plus la culture limousine, et surtout la musique traditionnelle ! A quand les cours d'accordéons ? Affaire à suivre.
Dernière remarque : bon courage à Maxime qui va devoir supporter les blagues et jeux de mots d'Antonin pendant 3 ans. On pense à toi Maxime.

Et enfin, merci vraiment à Antonin et Guy, ainsi qu'à sa mère qui m'a invité à dîner dimanche soir.

Publié dans Moi et le monde autour

Commenter cet article

laurene 29/07/2008 08:55

eh beh quel week end riche en émotions ;) En tout cas tu as l'air de t'être bien amusé, c'est l'essentiel. Bisous frérot !

Ptit-Seb 29/07/2008 19:33


Tien soeurette ça faisait longtemps ! C'est gentil de passer commenter ici :)