Perception et intellect.

Publié le par Ptit-Seb

Amis de la philosophie bonsoir !

Suite à une longue conversation avec Clément, et sérieuse pour une fois, je voudrais vous faire part de plusieurs réflexions. Vu les différences de perceptions sur certains sujets entre moi et Clément, cette article sera évidemment très subjectif et fera plutôt un résumé de mon propre point de vue qu'une synthèse de cette conversation comme l'aurait souhaité mon cyber-interlocuteur. Mais ce dernier ne se privera pas de nous faire part de ses commentaires sur le sujet.



Dans un premier temps nous avons parlé justement de ces différences de perception des choses. Beaucoup de gens, et j'en fait moi même parti quand ma certitude de quelque chose m'aveugle sur ces différences de perception, ont tendance à vite balayer une inquiétude ou une préoccupation dont on leur fait part d'un simple "c'est sans importance" ou plus sobrement "tu t'en fou". De même on peut sans même sans rendre compte quelque chose qui nous parait anodin, sans se rendre compte que c'est blessant, et que notre interlocuteur la ruminera pendant plusieurs jours.

Prenons un exemple simple. George (je prend des noms fictifs ^^) est en deuxième année de prépa. Il sait qu'il a raté le concours Mines-Ponts et donc qu'il redoublera sa deuxième année. Pourtant il semble profondément inquiet des notes qu'il obtiendra à un autre concours, CCP, alors qu'il sait pertinemment qu'il ne veut aucune école de ce concours. Pour Pierre c'est aberrant ! Si il redouble, il devrait n'attacher aucune importance à un concours qu'il ne veut pas reellement. Il lui en fait donc part : "tu te prend la tête pour rien, cher ami, puisque tu fais 5/2. Tu es fou de te torturer de la sorte, sombre crétin !"
Or, George s'était fixé des objectifs, et indépendamment de ses projets futurs, il s'est fixé des objectifs à ce concours.

Lequel des deux a raison ? Et bien les deux à mon avis. Si George s'est fixé des objectifs, il est normal qu'il soit impatient d'en avoir le résultat. Par contre Pierre, qui se fiche royalement de se concours, serait fou de s'en préoccuper ! C'est juste une différence de perception. Néanmoins Pierre a tord de vouloir imposer à Georges sa propre perception, faisant fi des objectifs de ce dernier.

Autre exemple, cette phrase débile et récurrente : "tu t'en fou de ce que pensent les autres !" Je pense que les gens qui ne prêtent réellement pas attention à ce que les autres pensent d'eux sont bien rares...

D'où une première conclusion, ce que nous disent les autres peu parfois nous sembler futile, mais il est bon d'y prêter attention, car ils peuvent y attacher beaucoup d'importance. Et des fois... ça peut vraiment sembler dingue ! L'autre solution est de dire au début de chaque conversation "tout ce que je dirai n'est que mon opinion personnelle, je décline toute responsabilité quant aux conséquences éventuelles."

NB : Dans le cas de mon interlocuteur d'hier soir, c'est un peu différent, car aux dires même de son ophtalmo, il présente un profil psychologique particulier.



Notre conversation s'est ensuite (là j'essaie de vous faire croire qu'il y avait une cohérence dans notre discussion sur MSN à une heure du matin) tournée vers la valeur à accorder aux tests de QI et aux théories psychiatriques (en me relisant je me rend compte que j'ai négligé ce dernier thème, mais j'aurais l'occasion d'en reparler). Autant dire que j'ai été sévère sur le sujet. Un peu plus que Clément qui, en bon mathématicien, aime à quantifier les choses les plus inquantifiables. Je lui accorde le mérite de le faire de façon logique et intelligente.
Partons d'un fait avéré : j'ai personnellement un profond mépris pour les tests de QI, et pour les gens qui juge l'intelligence à l'aide de cette indice. Le test de QI décrit selon moi aussi mal l'intelligence que le PIB décrit le développement d'une société (je me suis déjà expliqué la dessus).

Tout d'abord, juger ce genre de chose à l'aide d'un chiffre, c'est aussi bête que demander la pointure pour juger la taille des pieds. La pointure est indice très utile pour acheter des chaussures sans essayer dix paires à chaque fois, mais quand on a quelqu'un pied nu devant soi, lui demander sa pointure avant d'être capable de juger de la taille de ses pieds, c'est d'une profonde incohérence. (Il m'est arrivé d'entendre ce genre de conversation :
"Tien tu as des petits pieds, tu fais du combien ?
-Du 43.
-Ah non ils sont normaux en fait..."

Fichtre, si ce bougre trouve les pieds petits, qu'il assume, et qu'il fasse fi de ce chiffre qui veut lui imposer son point de vue de nombre ingrat !

Deuxième chose, il vous est peut-être déjà arrivé d'apprendre qu'une personne que vous connaissez et que vous trouvez très bête a un QI très élevé. Deux réactions possibles : vous vous dites, non sans autodérision,  "ben je suis content de ne pas être intelligent" (c'est ainsi que je réagit) ou bien vous pensez "finalement quand on y réfléchi, il n'est pas si bête !" Autrement dit, le chiffre modifie complètement votre perception. Vous êtes donc sous influence d'un indice. J'ajoute que le problème de cet indice est bien connu : l'intelligence est le seul outil qu'on a pour juger l'intelligence... Et partant du principe que chacun est différent, le même instrument de mesure peut il prétendre être adapté à tous ? Citons Coluche : "L'intelligence on croit toujours qu'on en a assez vu que c'est avec ça qu'on juge .C'est ça le piège !"

D'où la théorie que m'a proposé Clément (qui n'est pas de lui) : il y aurait plusieurs intelligence, chacun étant doué dans des domaines différents. Ainsi, un classement numérique simple serait impossible, mais on pourrait "classer" les gens par domaine". En fait ça me semble possible, mais certainement pas... utile.

Pourquoi vouloir absolument juger l'intelligence des gens ?
Au niveau professionnel, ce qui est important, c'est "l'intelligence scolaire et professionnelle" si je puis dire : l'important est d'avoir fait les études adéquates ou d'avoir une bonne expérience dans le domaine concerné.
Au niveau personnel, pour savoir si les gens avec qui ont parle sont fréquentables ? Palsembleu !  Il suffit (encore que ça n'est pas forcement si facile) de leur parler un peu, et de prendre le temps de s'intéresser à ce qu'ils ont à dire ! Et de toute façon, c'est notre propre cerveau qui juge si on a du plaisir et de l'intérêt à parler avec une personne, pas celui de la personne qui a inventé ce maudit test !

Dernière constation, les gens dit "intelligents" ne semblent pas être heureux le plus souvent... Et ne serait ce pas une meilleur preuve d'intelligence que d'utiliser ses capacités pour faire en sorte d'être heureux ? La recherche du bonheur, grand sujet de philo dans lequel je ne me lancerai pas... C'est pourquoi je vous souhaite une bonne soirée, et je termine par la conclusion finale : je fais maintenant tellement attention à ce que je dit quand je parler à Clément que j'en ai un mal de tête permanent ! ;-)


PS : cet article étant long et assez tordu, bien que j'ai essayé de l'ordonner au maximum, j'ai tenté de le clarifier avec un sublime code de couleur, et une police plus lisible. Pour me faire part de votre reconnaissance envers moi vis à vis de cette charmante intention, n'hésitez pas à rédiger un commentaire positivement complimentant. Autrement dit, adulez moi.

Publié dans Tordu

Commenter cet article

Shrek (aurel) 22/07/2008 23:20

Cher pastek, je te remercie au nom de toute la dream team mp(http://dreamteam.mp.over-blog.fr/) d'approuver notre cher collègue et de qualifier son article d'intérressant.Car en effet ses articles le sont tres souvent et il faut le lui dire afin de l'encourager dans sa tache.Voila, alors bien joué encore Séb.

Ptit-Seb 22/07/2008 23:30


Moi aussi je t'aime Skrek ! Ceci dit tu n'es pas obligé de faire ta pub en même temps! ;-)

Je plaisante bien sur ce blog est génialissime, foncez le visiter au plus vite bande d'ignares ! :)


pastek 22/07/2008 17:04

salut, j'ai lu tout cet article que tu as redigé. Je suis vraiment tombé par hasard en cherchant dans google si les difference de perception faisait des gens plus intelligent ou non.
Ta remarque vis a vis d'imposer sa propre perception est interressante notamment avec l'exemple du concours. J'ai eu cette experience avec des examens, ou j'ai passé un rattrapage pour avoir une note meilleur a une matiere alors que mon année etait deja validée avec mention, bcp de gens m'ont traité de fou, de "putain mais t'es pas bien dans ta tete" ou encore d'imbecil heureux, mais si je le faisait pas j'avais un maletre sans savoir pourquoi...
cependant le fait d'apporter de l'importance face a l'avis des autres ne serait pas mon choix puisque a priori lorsqu'on fait qqchose qui nous tient a coeur, (enfin pour ma part en tout cas) il y a ce maletre qui reste si la chose n'est pas bien faite ou qui part en nous liberant d'un poids si justement on est satisfait de soi, et quoi que puisse en penser autrui on se sentira en harmonie avec soi meme si on fait ce qui nous correspond... (mais c'est mon choix lol)
Enfin par rapport aux gens dit "intelligent" qui ne semblent pas heureux, et qui devrait utiliser leur intelligence pour etre plus heureux, est ce que la frustration ne viendrait elle pas du fait qu'on soit heureux en realisant tout ces desires et que malheureusement en etant intelligent le nombre de desir est quasi illimité puisque ils jaillissent aussi rapidement que les idées ? (et que satisfaire un desir ne fait qu'en faire resurgir de nouveaux)

bon voila c'etais pas forcément censé etre si long ni si tordu etc mais je trouvais l'article interressant et j'avais envie d'y participer :)
bonne journée et bonne continuation cher bloggeur acteur de l'internet

Ptit-Seb 22/07/2008 23:29


Merci d'être passé ici Pastek (au passage très bon pseudo) ! POur ce qui est de l'avis des autres, ton point de vue se tient effectivement... Et tu as bien fait de nous en faire part ! Pour ce qui
est de la partie sur le bonheur... J'évite de trop m'y lancer de peur de ressortir toutes les banalités que j'ai pu apprendre en cours de philo :)

Les articles "sérieux" sont peu fréquents ici, mais tu seras toujours le bienvenu pour en faire le commentaire ;)

A bientôt !


Gérard 21/07/2008 14:44

Coucou, j'ai bien apprécié cet article et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il est idiot de vouloir imposer aux autres sa propre perception (même s'il a pu m'arriver d'être un peu Pierre avec le Georges de l'histoire ;)).
Je pense aussi que les tests de QI sont complètement inutiles car en effet chacun a son domaine d'intelligence (du moins c'est ce que je pense)
Pourquoi ne pas en débattre ou ne pas mettre un lien vers cet article sur le blog de la Dream Team MP & Co ?

le Georges de l'histoire 21/07/2008 10:38

Salut Sébastien! Je trouve que c'est une bonne synthèse de notre conversation, et pas simplement un résumé de ton propre point de vue! Mais ce n'est que mon avis. ;) Ou alors peut-être que ton point de vue est tout simplement le même que le mien. Mais "juste une question" : qui est Pierre? :d

Ptit-Seb 21/07/2008 12:01


Pierre est tout à fait fictif mon cher Georges, ou disons que c'est un concentré des personnes qui auraient pu faire de telles reflections.