Décroissance

Publié le par Ptit-Seb




Vous savez peut être qu'à l'heure où l'activité humaine est en train de détruire la planète et d'affamer des populations entières, certains économistes prônent la décroissance. Un bien vilain mot pour une société qui recherche en permanence à booster son activité économique.

L'idée est simple. La croissance des PED est beaucoup plus rapide que celle des pays riches. Donc pour les libéraux, tout va bien, les pays en retard vont se développer jusqu'à rattraper les premiers. Mais certains contestent cette obstination à vouloir s'enrichir plus, ne serait-ce que parce que les ressources planétaires ne le permettrons pas, et pensent qu'il faut alors que les plus riches diminuent leur activité économique et que tous les pays tendent vers un équilibre intermédiaire.

Je ne suis pas spécialement un partisan de la décroissance (pas du tout en fait), mais je trouve qu'il y a dans ces idées nouvelles des choses intéressantes. L'hebdomadaire "Courrier international" titrait il y a quelques mois "Travailler moins pour gagner moins, et vivre mieux". Première chose : vit on mieux avec un gros salaire et un poids énorme sur les épaules, un stress permanent, ou avec un salaire moindres, mais un travaille plus agréable, une vie moins rapide ? L'argent ne fait pas le bonheur disent certains. Nul doute que peu de gens appliqueraient volontiers ce principe, et peut être tant mieux. Car moins de stress, c'est moins d'enjeux, moins de risque : la recherche d'un métier plus "cool", où on n'a pas besoin en permanence de prendre des risques, d'innover, de choisir et d'investir ! Ce qui veut dire moins d'activité économique...
C'est un autre aspect intéressant de cette vision des choses, c'est qu'à force d'écouter les politiques, de lire la presse, de regarder des reportages, on en vient a n'avoir plus qu'une immense inquiétude : la croissance ! Autrement dit, le PIB (soyez pro, prononcez "pibe"). Le PIB de cette année va t-il afficher un chiffre plus élevé que le précédent ? Oui ? Ouf ! C'est donc ce fameux PIB qui nous tourmente tant. Or le PIB n'est qu'un indicateur de production, de plus en plus contesté. Un bon PIB ça veut dire que nos entreprises tournent bien, qu'on produit de la richesse, et qu'on en exporte. C'est une bonne chose, mais ça ne suffit pas. Un bon PIB ça n'exclut pas beaucoup de problèmes sociaux, donc un véritable mal être d'une partie de la population, et surtout, de fortes inégalités internes.
Prôner la décroissance, c'est, je crois, considérer qu'en produisant un peu moins de richesse pour ceux qui en ont déjà, on va retrouver plus d'égalité, et donc on va tendre vers un monde plus harmonieux.

Je crois que ça valait la peine de le dire : l'économie, ça n'est pas une fin en soit : c'est un outil, qui doit contribuer au bien être de tous. Aujourd'hui c'est d'une efficacité très discutable. Pour finir citons Bayrou : "l'économie doit servir l'homme et non pas l'inverse".

Commenter cet article

liloo l'inculte 18/05/2008 20:07

J'ai pas fini de m'instruire sur ce blog!
Merci!

Ptit-Seb 18/05/2008 22:54


Je t'en prie cousine, c'est un plaisir ;)