Vrai ou oui ?

Publié le par Ptit-Seb

A la question "oui ou non ?", on répond souvent "oui", ou bien "non".
A la question "pour ou contre ?", on répond parfois pour, parfois contre.
Ou des fois, on ne répond rien...

Où veut-il en venir, se demandent-ils tous...

Voila une capture d'image issue du site de l'UNI, le syndicat de la droite universitaire.

Image-2-copie-2.png

Alors là je dois dire... pas évident.

Si on considère qu'il s'agit d'un "ou" booléen, c'est à dire inclusif, toute personne ayant une opinion précise sur le précise va répondre "oui", et ne répondront "non" que ceux qui ne sont ni pour, ni contre les blocages.

En effet, la négation de (A ou B) est bien (nonA et nonB)
Donc la négation de "pour ou contre" est "ni pour, ni contre"

Donc d'un point de vue mathématique, la réponse est aisée : ayant une position très précise sur le sujet, je répond sans hésiter "oui, je suis pour ou contre les blocages".

D'un point de vue syntaxique, c'est plus compliqué... J'imagine déjà le sourire narquois de ceux qui lisent mon blog régulièrement et se demandent comment j'ose leur donner des cours de grammaire... Je vais donc rester... à mon niveau.

Donc si la question est "etes vous pour le bloquage des fac ?"  (l'UNI, ou le syndicat qui faisait des fautes pire que moi !), là on peut répondre oui ou répondre non, selon notre opinion personelle.
Si la question est "etes vous contre le bloquage des facs ?", la réponse est à nouveau oui ou non, à ceci près qu'on répondra le contraire de ce qu'on avait répondu à la question précédente. C'est la que ça devient interessant : si on combine les deux questions, on combinera aussi les 2 réponses c'est à dire qu'on répondra... oui ET non... (Au fond je retombe dans les math là aussi...)

Je fini par me perdre dans mes propres raisonnements. Je suppose que les sondeurs de l'UNI considèrent "oui" et "pour" comme une réponse afirmative et le contraire pour "non" et "contre" donc on peut résumer le tout par "oui je suis pour", ou "non je suis contre", mais enfin ça me semble louche...

Bon, étudiants de droite, stars de la grammaire, des maths, ou qui que ce soit d'autre, éclairez moi !


PS : merci BEAUCOUP à Maxime, alias Gérard pour ses conseils orthographiques.


PS2 : Pour mieux comprendre ce que je veux dire, je vous renvoie à cette petite blague :
Une grande mathématicienne met au monde un enfant. Une amie l'apprend, l'appelle immédiatement et lui pose la question de circonstance : "C'est une fille ou un garçon ?"
Et la mathématicienne de lui répondre : "Oui, évidemment !"

Publié dans Tordu

Commenter cet article

Shrek 13/08/2008 09:08

Résumé: autrement dit, oui=j'ai un avis et non=je m'en branle!

Shrek 09/08/2008 23:41

C'est l'évidence meme. N'importe quel MP ayant l'esprit aussi tordu que nous répondrait oui . Attends, en fait, le non est possible: explications
pour n'est pas le contraire de contre, ainsi, si on a pas d'avis, on est pas pour et pas contre puisque l'on a pas d'avis donc on réponds non: on est pas pour ou contre.

Ptit-Seb 09/08/2008 23:45


Hé hé tout à fait. N'empêche que je pouvais pas rater une telle occasion de balancer sur l'UNI ;)

Tu remarqueras que pour simplifier la blague finale, j'ai rajouté "evidemment"... Mais tu n'en avais pas besoin pour en saisir le sens intrinsèque !


Clément 18/02/2008 16:05

On n'écrit pas bouléen, mais booléen! Maxime n'a apparemment pas tout retenu de ses cours de SI...
Et sinon, oui, je suis pour ou contre les blocages! C'est l'esprit cartésien des MP qui ressort... et attends qu'Antonin tombe sur cette page, je suis sûr qu'il n'en pense pas moins! ;)

Ptit-Seb 18/02/2008 16:10

Si, si, Maxime m'a bien dit que booléen ne s'écrivait pas Bouléen... C'est juste que j'ai oublié de corriger !Faut dire qu'il y en avait un paquet...